Archives de Belfort

Après la Deuxième Guerre mondiale, la direction des Archives de France décide la création de postes à plein temps. Un sous-archiviste est nommé à Belfort en 1946 puis, en 1956, le premier conservateur, directeur. En 1968, l’aménagement de la Tour Vauban n° 46 permet une extension du service. En 1982, le bâtiment actuel entre en activité, avec une capacité de conser vation portée à 14 kilomètres linéaires de documents. Le traité de Francfort du 10 mai 1871, met fin à la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et bouleverse le destin de Belfort. Belfort et 105 communes l’entourant échappent à l’annexion au Reich allemand, est restent françaises, devenant « la partie restée française du Haut-Rhin ». Des services administratifs, dont le service des Archives départementales, voient le jour et s’installent à Belfort, dans l’hôtel de la sous-préfecture, Grande Rue. Ils sont placés sous l’autorité d’un « administrateur provisoire faisant fonction de préfet ». En 1903, le service prend ses quartiers dans les sous-sols du nouvel hôtel de préfecture construit pour l’administration au cœur du quartier neuf. Il possède déjà 700 mètres linéaires de documents. Le 11 mars 1922, après de longues tergiversations sur la possibilité de réintégrer les 106 communes dans le département du Haut-Rhin redevenu français depuis 1918, le Territoire de Belfort est officiellement créé. L’administrateur provisoire M. Maisonobe (ancien conservateur des Archives départementales de Lozère) est  nommé préfet du département. Les Archives départementales ne sont pas encore autonomes puisqu’elles restent placées sous la tutelle du conservateur des Archives de la Haute-Saône de 1923 à 1945. Le service tente de s’organiser et commence la publication de ses premiers inventaires.  

   Le site des archives

Le cartel des quincailleries

Cette société, spécialisée dans la visserie, la quincaillerie et la serrurerie, nait de l’union de manufacturiers et de maitres de forges installés respectivement à Beaucourt …

Les emblèmes religieux dans les écoles

Cet extrait du procès-verbal du conseil municipal de Chaux est relatif à l’ « affaire des crucifix » qui a ébranlé de nombreuses communes du Territoire de Belfort …
close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site