Thème : La guerre au XX ème siècle

De Napoléon à la Guerre froide, la guerre prend de multiples formes

La ligne de démarcation dans le Jura

Le Jura est le seul département franc-comtois traversé par la ligne de démarcation. Figurant dans les clauses de l’armistice du 22 juin 1940 entre la France et l’Allemagne nazie, elle est mise en place en juillet 1940.

Proclamation du commissaire de la République de Bourgogne – Franche-Comté

À la veille du débarquement en Normandie, les Alliés, ne reconnaissent pas la légitimité du Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF) créé le 3 juin 1944 et dirigé par le  général de Gaulle, et réservent à la France, au nom de la légalité incarnée par le gouvernement de Vichy, le sort d’un pays vaincu qui a collaboré avec l’Allemagne nazie.

Robert Fernier, un soldat dans la guerre

La page du registre matricule de Robert Fernier décrit l’ensemble du parcours militaire de cet appelé qui, à dix-neuf ans, doit interrompre ses études à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris pour rejoindre le front.

Un journal dans la guerre

Un journal dans la guerre

Le Petit Comtois était le plus gros tirage de la presse quotidienne dans le Doubs durant la Première Guerre mondiale. L’entrée dans le conflit provoque la disparition de nombreux journaux et la réduction du nombre de pages de ceux qui survivent. La presse, locale comme nationale, est de surcroît soumise à […]

Un Américain dans la Grande Guerre

Un Américain dans la Grande Guerre

Ce dessin au crayon et à l’encre de quinze centimètres sur vingt a été réalisé par Albert Alexander Smith. Il représente ici le quotidien et les conditions de vie des soldats en représentant l’intérieur de baraquements avec les couchettes et les paquetages.

Correspondance d'un soldat

Correspondance d’un soldat

Douanier de métier, Emile Faivre approche de ses 25 ans lors de la mobilisation. Après quelques semaines d’instruction dans les Hautes Alpes, il arrive sur les tranchées en juin 1915.

Un soldat de 1914

Un soldat de 1914

André Roz représente sur cette aquarelle un soldat durant la Première Guerre mondiale. Il est assis contre un arbre, le casque à ses côtés, au milieu d’un paysage apocalyptique comme en témoignent les arbres détruits. Il semble blessé.

Henri Bourlier

Henri Bourlier, dit “Tito”

Né à Blussangeaux en 1918, Henri Bourlier fait son service militaire en 1938. Caporal-chef au début du conflit, il est fait prisonnier en Alsace en juin 1940. Il s’évade et rentre chez lui à Blussangeaux où il commence à récupérer, avec son père, armes et munitions.