retour

Heinrich Schickhardt (1557-1608)

Montbéliard | Doubs | 1557
Époque moderne

Heinrich Schickhardt (1557-1608)
© Ville de Montbéliard

Le Léonard montbéliardais

Ce modeste menuisier allemand, entré comme architecte au service de Frédéric de Wurtemberg (1557-1608), comte de Montbéliard puis duc de Wurtemberg, a laissé une œuvre si riche qu’elle lui vaut le surnom de Léonard de Vinci Souabe. Il construit à Montbéliard le logis des gentilshommes, ou courtisans, le collège universitaire et son œuvre majeure, le temple luthérien Saint-Martin. Ce dernier bâtiment introduit dans la région l’art renaissant, un style inspiré de l’Italie et de l’Antiquité. L’infatigable Schickhardt fonde aussi des villes nouvelles : la Neuveville à Montbéliard et Freudenstadt en Forêt Noire. Il réalise la première carte des limites du comté de Montbéliard et de ses ressources avec une précision remarquable. Il se passionne encore pour la force motrice de l’eau et conçoit des plans de machines hydrauliques (pompes, roues, moulins). Il réfléchit enfin aux économies d’énergie et préconise l’usage de la tourbe et du charbon de terre pour remplacer le bois et préserver les forêts.

Complément(s)

Document(s)

Heinrich Schickhardt et l’épanouissement artistique de la Renaissance

Qu’y a-t-il de commun entre un temple antique et la façade du temple Saint-Martin de Montbéliard ? Entre un autel de Padoue et le portail de ce même temple ? Les réponses dans ce riche dossier documentaire !

© Archives municipales de Montbéliard

Visualiser

Site(s)

Mini-site sur H Schickhardt

Découvrez ce mini-site consacré à H Schickhardt réalisé par la Société d’Emulation de Montbéliard.

Visiter le site

close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site

retour