retour

Une villa à la campagne

Chaucenne | Doubs | 69
Antiquité | Gaulois et Romains

Une villa à la campagne
© C. Gaston-Inrap

Une "villa" à la campagne

Le terme de “villa” désigne un centre d’exploitation d’un domaine agricole au temps des Gallo-Romains. On pense toujours que la civilisation romaine est réputée pour ses villes, mais sa prospérité repose aussi sur la richesse des campagnes. Avec la romanisation de la Gaule, une nouvelle organisation de celles-ci se met progressivement en place. Des fouilles menées au XIXème siècle, au lieu-dit “La Corvée”, avaient révélé un certain nombre de monnaies et de fragments de céramique. Cela permettait d’en déduire l’existence d’ une “villa”. Le survol plus récent de la commune a mis en évidence une deuxième “villa”. Celle-ci se situe dans la vallée de l’Ognon. Les archéologues ont mis au jour une portion importante de la “pars rustiqua” (partie exploitation) et une petite partie de la “pars urbana” (partie résidentielle) de l’une des deux villae de Chaucenne.

En savoir plus

Une villa en détails

La “pars rustiqua” est composée de six bâtiments liés à l’exploitation du domaine. On y une grange composée d’une grande pièce principale et précédée en façade par un porche d’entrée flanqué de deux pièces. A cet ensemble s’ajoutent ensuite une pièce, un mur de clôture et une tour-silo.
Un deuxième bâtiment, de construction relativement comparable, est situé contre le mur de clôture. Il y a aussi un grand édifice constitué d’une halle de 20 mètres sur 18,50 mètres qui abrite des empierrements pouvant évoquer des aires de battage. Des pièces de stockage viennent s’ajouter sur l’une des façades. Ce bâtiment peut être considéré comme une vaste grange céréalière qui abrite des activités de transformation comme le battage ou le vannage. Le tout pouvait servir d’entrepôt.
On note aussi un édifice quadrangulaire qui pourrait avoir abrité un moulin à bras à rotation lente.
Deux autres bâtiments ne peuvent être interprétés de manière certaine : s’agit-il de grenier, d’étable ou de bâtiment à vocation artisanale ?
A cet ensemble sont associées de nombreuses structures annexes destinées au drainage de l’eau comme un fossé, un caniveau. Cela s’explique par l’imperméabilité des terrains qui nécessitaient des aménagements pour l’assainissement du domaine.
L’étude de la céramique retrouvée en fouille permet de percevoir deux phases d’occupation la première est située vers 69-96 et la suivante à la fin du IIème siècle et au IIIème siècle.

Contexte

Au temps des Gallo-Romains 

Avant la conquête romaine, la Gaule est très peuplée. Elle compte peut-être dix millions d'habitants. Son territoire est prospère. On y cultive du blé, de l'orge, de l'avoine, du millet, des légumineuses. Les techniques agricoles sont élaborées. Les Gaulois utilisent de nombreux outils. L'araire à soc de fer permet de labourer profondément. La moissonneuse mécanique gauloise est admirée des Romains.  

La conquête de Jules César finit d'intégrer les Gaulois au monde romain. La romanisation s'accompagne d'un essor du commerce entre les provinces et l'Italie. Le territoire de la Gaule se couvre de voies romaines qui facilitent les échanges. Des bas-reliefs du IIe siècle après J.-C. montrent des bateaux ou des chars à quatre roues chargés de tonneaux sur les routes commerciales reliant la Gaule au reste de l'Empire.  

Le vin a été découvert par les Gaulois au contact des Grecs puis des Italiens mais le tonneau et le char à quatre roues sont des innovations gauloises. Les habits gaulois cousus près du corps sont plus pratiques que les drapés romains. Les légionnaires adoptent les braies (pantalons) et les chaussures de cuir des Gaulois. Les marchands commercialisent dans tout l'Empire leur manteau à capuchon. 

Après la conquête, les Romains empruntent aux Gaulois leur savoir-faire dans les domaines artisanal et agricole. La prospérité des villae, riches exploitations agricoles, symbolise la réussite de cette synthèse gallo-romaine. 

Complément(s)

Image(s)

Un caniveau

Ce caniveau servait au drainage de l’eau. Sa présence s’explique par l’imperméabilité des terrains qui nécessitaient des aménagements pour l’assainissement du domaine.

Une clef

Une clef trouvée lors des fouilles.

le phasage de la villa

Une proposition de restitution sur le développement de la villa. 

close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site

retour