retour

Un domaine agricole au temps des Romains

Jallerange | Doubs | 100
Antiquité | Gaulois et Romains

Un domaine agricole au temps des Romains
© Inrap

Qu'est-ce qu'une villa ?

Ceci est une proposition de restitution de la villa de Jallerange. Par ce terme, on désigne un centre d’exploitation d’un domaine agricole au temps des Gallo-Romains. On pense toujours que la civilisation romaine est réputée pour ses villes, mais sa prospérité repose aussi sur la richesse des campagnes. Avec la romanisation de la Gaule, une nouvelle organisation de celles-ci se met progressivement en place. Les investigations réalisées sur le tracé de la ligne à grande vitesse ont révélé une exploitation agricole antique installée sur plus de deux hectares. On distingue deux parties dans une villa : la pars urbana et la pars rustica. La première correspond à la partie résidentielle du domaine entourée de murs de clôture. Les bâtiments agricoles constituent la pars rustica de l’exploitation et se composent de granges et de bâtiments destinés au bétail.

En savoir plus

Au fil de l’Ognon

Le village de Jallerange, situé dans le bassin versant de l’Ognon, a connu une occupation assez dense durant l’Antiquité. Cette portion de terroir, anciennement couverte de forêts, cède peu à peu la place aux prairies et aux terres agricoles. Celles-ci sont favorables dès l’époque romaine à l’implantation de villae dont plusieurs sont connues par des fouilles anciennes et par des photographies aériennes. La voie romaine reliait Besançon à Pontailler-sur-Saône. Certaines villae, comme celle de Jallerange, se sont développées dans l’environnement d’anciennes fermes gauloises.
À l’époque augustéenne sont édifiées ici deux petites constructions en matériaux périssables (terre et bois) et le terrain est drainé par les fossés. Vers l’an 15, un grand domaine agricole est installé dans un parcellaire différent du précédent. Au milieu du 1er siècle, d’autres greniers et bâtiments en matériaux périssables s’organisent selon une nouvelle orientation qui marquera le paysage jusqu’à nos jours. La première construction en pierres est édifiée à cette période.
Les dernières adjonctions sont réalisées à la fin du Ier siècle par l ‘édification de constructions exclusivement en pierre dont un petit édifice cultuel implanté à la croisée de deux voies.
Les soixante monnaies découvertes à ses abords correspondent à des offrandes votives déposées par les habitants de la villa toute proche ou par les voyageurs empruntant l’un des chemins. Les trois bâtiments repérés correspondent à la résidence du propriétaire du domaine, à une habitation secondaire, demeure probable du régisseur de l’exploitation, et à un petit édifice interprété comme un grenier ou une remise. Comme tant d’autres exploitations de la vallée de l’Ognon, le domaine antique de Jallerange décline et les bâtiments sont abandonnés dans la seconde moitié du IIIe siècle.

Contexte

Au temps des Gallo-Romains 

Avant la conquête romaine, la Gaule est très peuplée. Elle compte peut-être dix millions d'habitants. Son territoire est prospère. On y cultive du blé, de l'orge, de l'avoine, du millet, des légumineuses. Les techniques agricoles sont élaborées. Les Gaulois utilisent de nombreux outils. L'araire à soc de fer permet de labourer profondément. La moissonneuse mécanique gauloise est admirée des Romains.  

La conquête de Jules César finit d'intégrer les Gaulois au monde romain. La romanisation s'accompagne d'un essor du commerce entre les provinces et l'Italie. Le territoire de la Gaule se couvre de voies romaines qui facilitent les échanges. Des bas-reliefs du IIe siècle après J.-C. montrent des bateaux ou des chars à quatre roues chargés de tonneaux sur les routes commerciales reliant la Gaule au reste de l'Empire.  

Le vin a été découvert par les Gaulois au contact des Grecs puis des Italiens mais le tonneau et le char à quatre roues sont des innovations gauloises. Les habits gaulois cousus près du corps sont plus pratiques que les drapés romains. Les légionnaires adoptent les braies (pantalons) et les chaussures de cuir des Gaulois. Les marchands commercialisent dans tout l'Empire leur manteau à capuchon. 

Après la conquête, les Romains empruntent aux Gaulois leur savoir-faire dans les domaines artisanal et agricole. La prospérité des villae, riches exploitations agricoles, symbolise la réussite de cette synthèse gallo-romaine. 

Complément(s)

Image(s)

Vue aérienne d'une grange de la villa

Vue aérienne d’une grange de la villa.Les structures sont recoupées par un fossé de drainage récent, entre les deux arbres. © 2C2L, Inrap

Vue aérienne de l'habitation secondaire de la villa

Vue aérienne de l’habitation secondaire de la villa.La photographie aérienne permet de découvrir les structures de l’habitation. © 2C2L, Inrap

Document(s)

Les outils de l’archéologue

Du crayon à la pelleteuse : découvrez le travail quotidien des archéologues.

© Inrap

Visualiser

La stratigraphie

Une maison à travers les époques

© Inrap

Visualiser

close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site

retour