retour

Toussaint Louverture

La Cluse-et-Mijoux | Doubs | 1784
Époque contemporaine | Révolution française

Toussaint Louverture
© Château de Joux

Le héros de l'indépendance haïtienne

C’est ici qu’est mort Toussaint Louverture, le héros de l’indépendance haïtienne à plusieurs milliers de kilomètres de son île. Pourquoi ? Toussaint Louverture est un esclave noir et jusqu’à l’âge de 33 ans, il travaille sur une plantation. L’île est alors une colonie prospère. En effet, elle est la première productrice mondiale de sucre et de café au XVIIIe siècle. Elle exporte également du coton et de l’indigo. Ce rayonnement économique s’explique par le travail des esclaves.
Devenu libre, Toussaint Louverture dispose de quelques hectares et de 13 esclaves. Alors que rien ne le prédispose à cela, il se porte ensuite à la tête de la révolte noire contre la minorité blanche. En 1794, il se rallie à la Révolution française. Il est alors élevé au grade de général en 1795. En 1801, il met en place une constitution. C’en est trop pour Napoléon qui voit la colonie risquer de s’éloigner de plus en plus de la métropole. Toussaint est arrêté en 1802 et déporté en France au château de Joux.

En savoir plus

Une colonie pas comme les autres

Pour se rendre compte de l’importance de Saint-Domingue, actuelle Haïti, il faut savoir que le commerce extérieur de l’île dépasse en 1790 celui des Etats-Unis. La canne à sucre enrichit une influente aristocratie de colons. Le système économique est celui de la plantation qui est fortement consommatrices de main d’œuvre. L’île compte jusqu’à 500 000 esclaves noirs en 1788. Une hiérarchie existe entre les esclaves en fonction du travail accompli. Les négociants et les armateurs des ports français, seuls autorisés à commercer avec les colonies, réalisent des bénéfices énormes.
La première partie de la vie de Toussaint Louverture est difficile à reconstituer. Jusqu’à son affranchissement en 1776, il exerce des fonctions de domestique ou de cocher, c’est-à-dire moins durs que le travail dans les champs de canne à sucre. Le climat dans l’île est tendu, et en 1791, une insurrection éclate. En juin 1792, l’assemblée législative française envoie trois commissaires et en 1794, la France abolit l’esclavage. C’est le premier pays du monde à le faire.
En 1804, l’île se proclame indépendante. Haïti a donc été le théâtre d’une double révolution : celle des esclaves noirs contre les maîtres blancs et celle d’une colonie contre sa métropole. Deuxième colonie révoltée aux Amériques, Haïti devient la première nation noire du continent.

Contexte

Au temps de la traite transatlantique 

Les traites sont un phénomène ancien car l'esclavage existe depuis l'Antiquité. La traite transatlantique se met en place au XVIe siècle et dure jusqu’au XIXe siècle. De 11 à 15 millions de captifs africains ont ainsi été déportés vers les colonies européennes d'Amérique ou vers l'Océan indien. Les esclaves noirs représentent une main-d'œuvre nombreuse et bon marché. Des navires européens quittent les ports négriers comme Nantes ou Liverpool. Ils s'arrêtent en Afrique de l'Ouest où ils échangent des esclaves contre des produits européens. Puis, c'est la traversée vers les colonies. De nombreux esclaves meurent durant ce voyage. Ceux qui arrivent sont vendus et travaillent dans les plantations. Le Brésil et les Antilles sont les principales destinations des navires négriers. Ensuite, les bateaux reviennent en Europe chargés de produits coloniaux comme du coton, du café ou du sucre. On parle de commerce triangulaire. Le voyage total pouvait durer deux ans et demi.  

Le travail le plus épuisant est celui de la culture de la canne à sucre et il est rythmé par le fouet. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, avec le développement de l'économie de plantation, la traite connaît un essor important. Au XVIIIe siècle, des centaines de milliers d'esclaves travaillent dans les plantations. À la même époque, d’abord en Angleterre, un courant en faveur de l'abolition de l'esclavage se développe. 

Complément(s)

Document(s)

Les dates clés d’Haïti

De 1697 à 1848, découvrez les dates clés d’Haïti pour mieux comprendre le parcours de Toussaint Louverture.

Visualiser

De Saint-Domingue à Haïti

Hégémonie française et lutte pour l’indépendance.

Visualiser

Toussaint Louverture : Spartacus noir ?

Pour faire la part entre la légende et l’histoire.

Visualiser

Vidéo(s)

Toussaint Louverture et l’abolition de l’esclavage

Le film part du chateau de Joux puis retourne sur les traces de Toussaint Louverture. Il aborde le système esclavagiste et, de façon plus générale, le rôle économique des colonies. Ensuite, il revient sur les liens entre la situation à Haïti et la Révolution française.
Il s’agit de larges extraits du film de la collection Mémoires et Histoire.

© Sceren-Crdp de Franche-Comté

Site(s)

Site relais présentant le DVD sur Toussaint Louverture

Visiter le site

 

close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site

retour