retour

Louis Pergaud

Belmont | Doubs | 1882
Époque contemporaine | L'âge industriel

Louis Pergaud
© Bibliothèque municipale de Besançon

Un écrivain foudroyé

Louis Pergaud est né le 22 janvier 1882 à Belmont, petit village du Doubs. Son père, déjà instituteur public, descend d’une longue lignée de paysans francs-comtois. Il connaît une enfance campagnarde semblable à celle de ses futurs héros. En 1898, il entre à l’école normale de Besançon. Ses parents meurent pendant l’hiver 1901. À sa sortie de l’école normale, il est instituteur stagiaire à Durnes. Là, il compose et fait publier son premier ouvrage, un recueil de vers : L’Aube. En 1909, il compose son premier recueil de nouvelles De Goupil à Margot qui obtient le prix Goncourt en 1910. À partir de 1911, Pergaud écrit avec abondance, notamment La guerre des boutons : roman de ma douzième année (1912), Dans ce livre, il montre la rivalité de deux bourgades franc-comtoises imaginaires : Velran et Longeverne. Cette dernière évoque le village de Landresse où l’auteur a enseigné. Le 3 août 1914, il est mobilisé à Verdun. Il disparaît dans la nuit du 7 au 8 avril 1915, à Marcheville. Son corps n’est pas retrouvé.

Complément(s)

Site(s)

La guerre des boutons

Le projet Wikisource propose l’accès à des ouvrages passés dans le domaine public ou publiés sous licence libre.

Visiter le site

close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site

retour