Bibliothèque d’étude et de conservation

La bibliothèque d’étude conserve en particulier le fonds ancien de la Bibliothèque municipale de Besançon. Elle met à disposition du public près de 600 000 livres du Moyen Age à nos jours, à consulter sur place ou à emporter, ainsi que les documents des Archives municipales. La bibliothèque est l’héritière d’une tradition ancienne : elle doit son origine aux collections réunies par le cardinal Antoine de Granvelle (1517-1586), né à Besançon, ministre de Philippe II, homme d’état, mécène et bibliophile. En 1694, Jean-Baptiste Boisot, abbé de Saint-Vincent de Besançon, qui a sauvé la magnifique bibliothèque de Granvelle de la dispersion, lègue l’ensemble de ses collections aux Bénédictins de Saint-Vincent à condition qu’elles soient mises à disposition du public. La Bibliothèque ouvre en 1696. Installée sous l’Ancien Régime à l’abbaye Saint-Vincent (actuelle rue Mégevand), la bibliothèque se déplace au XIXe siècle rue Saint-Maurice (qui prend le nom de rue de la Bibliothèque), dans un bâtiment édifié par la ville de Besançon à partir de 1808 et achevé en 1839 ; c’est le premier bâtiment conçu en France pour être une bibliothèque.

Les ressources de la bibliothèque

Victor Hugo (1802-1885)

Victor Hugo (1802-1885)

Né par hasard à Besançon, où son père se trouvait temporairement en garnison en tant que commandant, Victor Hugo ne séjourna que six semaines dans …
1 2
close

Abonnez-vous à notre lettre d'information !

et restez informé(e) de l'actualité du site